Escales polaires

Vous êtes ici : Accueil » Nos séjours » Séjours "Découverte" au Spitzberg » Infos pratiques - Aptitudes
FrançaisEnglish
Lundi 25 Septembre 2017

Infos pratiques - Aptitudes

INFOS PRATIQUES


- Nous n'avons pas le status "agence de voyage". Nous ne pouvons pas vous vendre un "tout compris". Vous êtes donc "organisateur" de votre séjour. Nous assurons uniquement la partie maritime et animalière du séjour. Vous devrez donc gérer vous même votre acheminement jusqu'au bateau.

- Nous vous donnerons les informations nécessaires dans ce sens.

- Le séjour commence le lundi matin et se termine le jeudi soir de la semaine suivante. A votre arrivée, si vous désirez embarquer dès le dimanche soir, vous devrez arriver par le vol de 00h30 le lundi matin. Si vous arrivez plus tard dans la nuit, vous devrez dormir à terre pour embarquer le lundi matin à 08h00.

- Pour votre départ, vous pouvez prendre le vol de 02h00 le vendredi. Dans ce cas vous pouvez restez à bord jusqu'à ce que le taxi viennent vous prendre.

- Si vous prenez un vol plus tard dans la journée de vendredi, vous débarquerez à 09h00 après le petit déjeuner.

- Pas de décalage horaire

- Sur la "croisière découverte", nous acceptons les jeunes à partir de 15 ans.

- Tous les séjours sont en pension complète.




APTITUDES

Le caractère d’isolement, les contraintes maritimes et la présence d’ours polaires, donnent aux séjours que vous organisez à bord, une dimension risquée qui nécessite une sélection des personnes désireuses d’y participer.


CONDITION PHYSIQUE DES PARTICIPANTS :

-      Nous sommes sur un petit bateau qui est parfois secoué. A bord, il faut emprunter des échelles raides et le mouvement du bateau accentue la difficulté à les utiliser. Comme dans tous bateaux de cette taille, les cabines sont petites et l’accès aux couchettes supérieures peut mettre en difficulté certaines personnes. En cas d’évacuation du bateau, il faut également un minimum d’agilité.

-      A terre il faut considérer que la marche est d’un niveau « difficile ». En effet pas de chemins, et le plus souvent des pierriers plus ou moins stables, des trous, de la neige parfois ou des sols spongieux.

-      En cas d’une rencontre d’ours à terre, un rapatriement rapide vers le zodiac peut être nécessaire.


Tout ceci pour mettre l’accent sur l’importance que chacun ait une condition physique minimum (pouvoir monter une échelle verticale de 3m est un bon repère)


LES CONSEQUENCES EVENTUELLES :

-      En balade à terre, la présence des ours nous obligent à rester groupés. Les personnes qui auraient des difficultés à se déplacer en terrain accidenté retarderont le groupe et limiteront le rayon d’action et donc les observations.

Rester à bord n’est pas une solution en ce sens que, si la personne n’a pas le niveau pour accompagner le groupe à terre, elle ne l’aura pas plus sur le bateau quand celui-ci bougera et cette personne se mettra en danger.

-      Si une personne chute à terre ou à bord, il faudra probablement retourner à Longyerbyen, ce qui peut prendre un ou deux jours, plus quelques jours sur place, le temps des examens. Nous n’aurons ensuite plus le temps nécessaire pour atteindre les objectifs géographiques et d’observations attendus.

Le séjour des autres passagers en serait fortement compromis !!

Dans le doute, le capitaine devra faire route vers Longyearbyen pour que la personne soit examinée. Il en va de sa responsabilité et personne ne pourra s’opposer à sa décision. Idem en cas de problème de traitement médicamenteux particulier, ou de réaction allergique à la nourriture.


-      En résumé, inscrire une personne qui présente des difficultés à se mouvoir en terrain difficile, représente une prise de risque pour le déroulement du séjour des autres passagers, pour l’organisateur du voyage ainsi que pour nous, fréteur du bateau et capitaine. De notre côté, nous ne tenons pas à être exposés à ce genre de risque et vous demandons, dans l’intérêt de tous, de bien vouloir respecter ces consignes de sécurité en étant attentif au niveau des personnes inscrites.



LES INAPTITUDES :

-      Une personne à forte corpulence se mettrait en danger par le fait qu’elle ne pourrait pas enfiler de combinaison de survie, ne pourrait pas être remontée du pont inférieur par l’équipage en cas de malaise et n’aurait pas l’agilité nécessaire en cas d’évacuation ou de retour rapide vers le zodiac à l’approche d’un ours. Elle présente donc une inaptitude à la participation du séjour.

-      Sur le bateau, nous n’avons, hélas, pas les moyens techniques et humains pour assurer un menu spécial aux personnes qui en feraient la demande. Nous en sommes désolés.

-      De même, nous ne pouvons pas assumer le risque que représentent les personnes victimes d'allergies alimentaires. Le barrage de la langue et l'approximation de certaines formulations ne nous permettent pas, en effet, de garantir la composition des ingrédients Norvégiens utilisés. Navigant, de plus, dans des zones isolées avec des moyens de communication limités,  l'allergie représente donc une inaptitude à la participation à nos séjours.


-      Il en va de même pour les femmes enceintes.


-       Au moment de l’embarquement ou lors des premières sorties, si le capitaine juge qu’une personne ne répond pas aux critères de sécurité minimum et prend un risque, de part son état de santé ou de difficulté au déplacement, la personne pourrait se voir  refusée, sans donner lieu à remboursement ou prise en charge des frais de retour.


-      Dans le doute, vous devez nous consulter au préalable.