En bref

-Séjour ouvert aux individuels ou à un affrètement complet du bateau
-Période
: de Mai à Septembre
-Durée de chaque séjour
: 11 jours
-Départ/ Arrivée: Longyearbyen
-Nombre de participants
: 12
diapo3

Ce séjour s’adresse à toute personne désireuse de découvrir l’environnement polaire avec sa faune. Photographes animalier, ornithologues, naturalistes, y trouverons leur compte même s’il ne s’agit pas d’un séjour à thème spécifique.

Un groupe maximum de 12 personnes favorisant convivialité et amitié. Un bateau dont la taille garantit à la fois le confort nécessaire pour évoluer agréablement dans cet univers parfois hostile et la souplesse d’utilisation indispensable pour « se faufiler et approcher« .

Nos séjours, accessibles à tous, sont une succession de phases de navigation et d’excursions. Chaque jour, nous vous accompagnons à terre pour aller découvrir une particularité. Puis, navigation de quelques heures, toujours le long de la côte, pour le plaisir des yeux.

Le plus souvent, nous passons la « nuit » au mouillage, pour prendre le temps de « s’imprégner ». Ce peut être l’occasion d’une sortie sous le soleil de minuit, en zodiac ou à terre…

Au cours du séjour, nous prendrons soin d’éviter des lieux comme Ny Alesund ou Barentzburg qui, par trop de fréquentation touristique, sont maintenant très éloignés du concept qui vous aura fait nous choisir.

A bord, une riche bibliothèque ainsi qu’une vidéothèque et de nombreux documents sur la conquête des pôles, l’histoire, la faune sont à votre disposition ainsi qu’une bonne table souvent élue « Meilleure Table de l’Arctique » !

Voici « le fil conducteur » du séjour avec ses divers objectifs et possibilités:

  • Baie du Roi : Tour complet de la baie en bateau. Approche de 3 superbes glaciers et de phoques.
  • Approche à pied ou en bateau de plusieurs magnifiques falaises où nichent des milliers d’oiseaux.
  • Visites de sites historiques de chasse à la baleine ou de départ d’expédition à la conquête du pôle Nord.
  • Îles du Nord-ouest : Danskøya, Amsterdamøya…..
  • Visite d’un cimetière de morses – ossements de baleines.
  • Approche de plusieurs sites de nidification au sol.
  • Observation de rennes sauvages, de renards arctiques.
  • Recherche de baleines, bélougas.
  • Observations de fleurs et mousses (selon la saison).
  • Visite d’un cimetière de baleiniers datant du 17ème.
  • Approche de morses sur la banquise.
  • Franchissement symbolique du 80° nord (fonction des conditions de glace). Baleines ?
  • Montée jusqu’à la banquise si possible.
  • Dans le cadre exceptionnel de la côte Nord, durant 2 ou 3 jours nous recherchons, approchons et observons des ours polaires à partir du bateau ou de l’annexe. (Nous évitons autant que possible les rencontres à terre !). Navigation jusqu’à Woodfjord.
  • Approche et observation de plusieurs glaciers (approche d’icebergs ) de la côte ouest et nord.
  • Visites d’anciens camps de trappeurs. Cabanes – séchoirs à phoques
  • Observation du soleil de minuit.
  • Débarquement, approche et observation d’une colonie de morses.
  • Bain (en combinaison de survie) au milieu de la glace.

Le dernier jour est consacré à la visite de Longyearbyen, village minier se transformant en ville. Musée polaire, galerie (arts – diaporama – cartes anciennes…) magasins de souvenirs…

Nous nous différencions des plus gros bateaux par notre disponibilité et notre souplesse à saisir les opportunités pour les transformer en belles observations :

quelque soit l’heure du jour ou de la « nuit », quelque soit le temps qu’il faille y consacrer, la priorité est à réussir de belles observations de proximité. Nous pouvons consacrer des heures au suivi et à l’observation d’un ours, nous pouvons mettre le zodiac à l’eau à 2hrs du matin pour aller voir de près, un renard dans le soleil de minuit…

Cette différence est très appréciée des photographes, des ornithologues et naturalistes. Elle est la clef d’un séjour riche.

Vous enveloppez le tous dans un cadre convivial, presque familiale et vous avez là, tout l’esprit de nos séjours.

Nos hôtes aiment à naviguer avec nous d’une part, pour appréhender cet environnement polaire dans un esprit qui se démarque du voyage organisé classique, et d’autre part pour bénéficier de l’expérience unique de l’équipage…

Nous n’avons donc pas de « jour le jour » immuable, mais plutôt un fil conducteur et nombre d’objectifs que nous nous efforçons d’atteindre pour répondre à vos attentes. Chaque jour, en fonction des conditions de glace, de la météo, nous vous ferons profiter du meilleur que la Nature puisse nous offrir et vous emmènerons sur les plus beaux sites que nous avons découvert au fil des années.

Forts de notre expérience et de notre connaissance des lieux, nous allons saisir toutes les opportunités qui s’offriront à nous durant notre périple vers la côte Nord et la banquise.
Nos 25 ans d’expérience de terrain seront primordiales…

Cette « philosophie », sans lendemain programmé, demande que vous vous laissiez porter par le déroulement du séjour en nous accordant votre confiance…

Cependant, soyez rassurés, nous sommes très probablement le seul bateau du Spitzberg dont tous les passagers venus à bord, ont pu observer le seigneur des lieux : l’ours polaire…

Nous sommes là pour vous faire partager notre passion et répondre à votre curiosité.

Il n’y a aucune tâche contraignante à bord.
Venez juste avec votre bonne humeur…

Le caractère d’isolement, les contraintes maritimes et la présence d’ours polaires, donnent aux séjour un caractère « engagé » qui nécessite un minimum de condition physique.

Condition physique des participants

  • Nous sommes sur un bateau de taille modeste qui est parfois secoué. A bord, il faut emprunter des escaliers raides, les cabines sont équipées de couchettes superposées.
  • A terre il faut considérer que la marche est d’un niveau « difficile ». En effet pas de chemins, et le plus souvent des pierriers plus ou moins stables, des trous, de la neige parfois ou des sols spongieux.
  • En cas d’une rencontre d’ours à terre, un rapatriement rapide vers le zodiac peut être nécessaire.
  • Tout ceci pour mettre l’accent sur l’importance que chacun ait une condition physique minimum (pouvoir monter une échelle verticale de 3m est un bon repère)

Les conséquences éventuelles

  • En balade à terre, la présence des ours nous obligent à rester groupés. Les personnes qui auraient des difficultés à se déplacer en terrain accidenté retarderont le groupe et limiteront le rayon d’action et donc les observations.
  • Si une personne chute à terre ou à bord, il faudra probablement retourner à Longyearbyen, ce qui compromettrait le bon déroulement su séjour.
  • Dans le doute, le capitaine devra faire route vers Longyearbyen pour que la personne soit examinée. Il en va de sa responsabilité et personne ne pourra s’opposer à sa décision. Idem en cas de problème de traitement médicamenteux particulier, ou de réaction allergique à la nourriture.
  • En résumé, inscrire une personne qui présente des difficultés à se mouvoir en terrain difficile, représente une prise de risque pour le déroulement du séjour des autres passagers. De notre côté, nous ne tenons pas à être exposés à ce genre de risque et vous demandons, dans l’intérêt de tous, de bien vouloir respecter ces consignes de sécurité en étant attentif au niveau physique de chacun.

Les inaptitudes

  • Une personne à forte corpulence se mettrait en danger par le fait qu’elle ne pourrait pas enfiler de combinaison de survie, ne pourrait pas être remontée du pont inférieur par l’équipage en cas de malaise et n’aurait pas l’agilité nécessaire en cas d’évacuation ou de retour rapide vers le zodiac à l’approche d’un ours. Elle présente donc une inaptitude à la participation du séjour.
  • Sur le bateau, nous n’avons, hélas, pas les moyens techniques et humains pour assurer un menu spécial aux personnes qui en feraient la demande. Nous en sommes désolés.
  • De même, nous ne pouvons pas assumer le risque que représentent les personnes victimes d’allergies alimentaires. Le barrage de la langue et l’approximation de certaines formulations ne nous permettent pas, en effet, de garantir la composition des ingrédients Norvégiens utilisés. Navigant, de plus, dans des zones isolées avec des moyens de communication limités, l’allergie représente donc une inaptitude à la participation à nos séjours.
  • Il en va de même pour les femmes enceintes.
  • Au moment de l’embarquement ou lors des premières sorties, si le capitaine juge qu’une personne ne répond pas aux critères de sécurité minimum et prend un risque, de part son état de santé ou de difficulté au déplacement, la personne pourrait se voir refusée, sans donner lieu à remboursement ou prise en charge des frais de retour.
  • Dans le doute, vous devez nous consulter au préalable.