En bref

-Affrètement complet du bateau
-Période
: de Mai à Septembre
-Durée de chaque séjour
: à la carte
-Départ/ Arrivée: Longyearbyen
-Nombre de participants
: 12
DSC03568

Nous organisons régulièrement des « séjours à la carte » pour une famille ou un groupe d’amis / de passionnés.
Avec ou sans thème particulier nous sommes à votre écoute pour répondre à votre attente.

A bord, le programme du séjour fera l’objet d’une concertation entre le représentant du groupe et le capitaine. Dans le souci de réussir pleinement votre séjour, c’est toujours ce dernier qui décidera du déroulement des étapes en fonction de vos aspirations, de son expérience à les gérer et des nombreux paramètres dont la responsabilité lui incombe.

Le Spitzberg est un lieu privilégié pour l’observation de certaines espèces d’oiseaux et d’animaux polaires. Que vous ayez un guide ou non, faites nous part des observations que vous désirez faire et nous nous chargeons de vous emmener sur les meilleurs sites, d’y repérer les animaux, d’en faire l’approche avec vous et pendant que vous observez à loisir nous assurons votre sécurité.

Nous débarquons régulièrement à terre pour certaines observations. D’autres se font depuis le bateau ou l’annexe. Dans les deux cas nous sommes positionnés très bas, au niveau de l’animal.

La faune que vous pourrez observer:

Oiseaux: Mergule nain, Goéland sénateur (mouette ivoire),Mouette de Sabine, Phalarope à bec large, Plongeon catmarin,Bécasseau violet et variable…

Mais aussi: Ours blanc, Morses, Baleines, Bélougas, Phoques, Renard polaire, Renne sauvage…

Même principe pour les séjours photos que pour les séjours Ornitho-Naturaliste: notre petit bateau et sa souplesse d’utilisation permettent de s’adapter aux conditions d’éclairage ou d’ensoleillement d’un lieu. S’il le faut nous pouvons attendre ou revenir sur un site .

Séjour s’adressant aux amateurs de randonnée désirant découvrir le Spitzberg de façon plus « dynamique ou alpine« .

Avec un guide de haute montagne, nous remplaçons les visites de sites historiques par des marches sur glaciers ou des ascensions allant jusqu’à 1000m. Rassurez vous ; pas de difficultés techniques particulières.

Ce séjour s’adresse à toute personne capable de marcher quelques heures en montée sur un terrain sauvage.

L’observation animalière reste un objectif important. Avec de très nombreux glaciers se jetant dans la mer, les points de vue sont uniques.

Le caractère d’isolement, les contraintes maritimes et la présence d’ours polaires, donnent aux séjour un caractère « engagé » qui nécessite un minimum de condition physique.

Condition physique des participants

  • Nous sommes sur un bateau de taille modeste qui est parfois secoué. A bord, il faut emprunter des escaliers raides, les cabines sont équipées de couchettes superposées.

  • A terre il faut considérer que la marche est d’un niveau « difficile ». En effet pas de chemins, et le plus souvent des pierriers plus ou moins stables, des trous, de la neige parfois ou des sols spongieux.

  • En cas d’une rencontre d’ours à terre, un rapatriement rapide vers le zodiac peut être nécessaire.

  • Tout ceci pour mettre l’accent sur l’importance que chacun ait une condition physique minimum (pouvoir monter une échelle verticale de 3m est un bon repère)

Les conséquences éventuelles

  • En balade à terre, la présence des ours nous obligent à rester groupés. Les personnes qui auraient des difficultés à se déplacer en terrain accidenté retarderont le groupe et limiteront le rayon d’action et donc les observations.

  • Si une personne chute à terre ou à bord, il faudra probablement retourner à Longyearbyen, ce qui compromettrait le bon déroulement su séjour.

  • Dans le doute, le capitaine devra faire route vers Longyearbyen pour que la personne soit examinée. Il en va de sa responsabilité et personne ne pourra s’opposer à sa décision. Idem en cas de problème de traitement médicamenteux particulier, ou de réaction allergique à la nourriture.

  • En résumé, inscrire une personne qui présente des difficultés à se mouvoir en terrain difficile, représente une prise de risque pour le déroulement du séjour des autres passagers. De notre côté, nous ne tenons pas à être exposés à ce genre de risque et vous demandons, dans l’intérêt de tous, de bien vouloir respecter ces consignes de sécurité en étant attentif au niveau physique de chacun.

Les inaptitudes

  • Une personne à forte corpulence se mettrait en danger par le fait qu’elle ne pourrait pas enfiler de combinaison de survie, ne pourrait pas être remontée du pont inférieur par l’équipage en cas de malaise et n’aurait pas l’agilité nécessaire en cas d’évacuation ou de retour rapide vers le zodiac à l’approche d’un ours. Elle présente donc une inaptitude à la participation du séjour.

  • Sur le bateau, nous n’avons, hélas, pas les moyens techniques et humains pour assurer un menu spécial aux personnes qui en feraient la demande. Nous en sommes désolés.

  • De même, nous ne pouvons pas assumer le risque que représentent les personnes victimes d’allergies alimentaires. Le barrage de la langue et l’approximation de certaines formulations ne nous permettent pas, en effet, de garantir la composition des ingrédients Norvégiens utilisés. Navigant, de plus, dans des zones isolées avec des moyens de communication limités, l’allergie représente donc une inaptitude à la participation à nos séjours.

  • Il en va de même pour les femmes enceintes.

  • Au moment de l’embarquement ou lors des premières sorties, si le capitaine juge qu’une personne ne répond pas aux critères de sécurité minimum et prend un risque, de part son état de santé ou de difficulté au déplacement, la personne pourrait se voir refusée, sans donner lieu à remboursement ou prise en charge des frais de retour.

  • Dans le doute, vous devez nous consulter au préalable.